Accueil / Transport / Le secteur de l’entreposage s’automatise de plus en plus

Le secteur de l’entreposage s’automatise de plus en plus

Dans le domaine du transport c’est toute la chaine qui est optimisée pour réduire les délais de livraison. Et c’est dans les entrepôts que souvent tout se joue. On peut effectivement regarder comment sont gérées les plateformes d’entreposage afin de comprendre que tout a changé. Des bâtiments où l’automatisation a pris le dessus sur tout, y compris sur la main d’œuvre humaine.

Automatisation d’entrepôts = Meilleures performances

Les indicateurs de performances en entrepôt sont très parlant lorsque l’automatisation demeure. Par rapport à une plateforme d’entreposage gérée à l’ancienne, avec des racks non informatisés et donc des magasiniers, la différence est flagrante. Des indicateurs qui permettent de voir que l’on peut déjà réduire le risque d’accidents. Il y a aussi l’éradication des erreurs de stocks. Lorsque tout est automatisé, rien ne peut sortir ou rentrer sans avoir été enregistré. L’oubli de zippé un code barre ou de noter les entrées et les sorties c’est bel et bien du passé. Ce qui en résulte une meilleure qualité de livraison, avec la suppression totale des erreurs d’envoi, c’est à dire de colis destinés à un camion et non un autre. Les commandes sont gérées de A à Z par un logiciel, de la sortie du rack au chargement dans le camion.

La maintenance en entreposage

Bien que l’on ait plus réellement autant besoin d’agent logistique, de magasinier dans les entrepôts automatisés, on a toujours besoin de personnel. Il faut bien quelqu’un pour s’occuper de la maintenance préventive, c’est à dire contrôler les capteurs photoélectriques, faire l’entretien des engins motorisés, nettoyer les entrepôts…

capteur photoelectrique

La maintenance dans les bâtiments d’entreposage est très importante, elle est la garantie d’un bon fonctionnement et d’une productivité totale. L’automatisation dans la logistique ne peut fonctionner et être performante que si et seulement si tout est sous contrôle. La moindre défaillance peut remettre en cause tout le fonctionnement. C’est pour cela que ces plateformes high-tech de stockage ont toujours besoin de main d’œuvre et que l’automatisation créé de l’emploi malgré tout.